Retour sur 2016

Projet MR-63 Montréal

Nous sommes heureux de vous partager notre bilan de l’année 2016. Après 3 années et demi à travailler dans l’ombre en tentant d’approcher de potentiel partenaires, le 14 juillet, nous avons officiellement fait l’annonce de notre ambitieux projet aux médias. Avec le Maire Dorais, nous avons publiquement souligné notre intention de travailler conjointement afin d’installer le Projet MR-63 au coeur de l’arrondissement du Sud Ouest. Lors de cette même conférence de presse, Damien Silès, directeur du nouveau Quartier de l’Innovation ( QI ), a affirmé que le QI soutenait fermement la réalisation du Projet MR-63 et qu’une telle icône montréalaise représentant ambition et audace devait se retrouver dans le quartier. Finalement, Antonin Labossière, associé principal de la firme d’architecte Rayside Labossière et architecture du Projet MR-63, rappelait que bien que la structure soit inusitée, aucun défi technique n’étaient insurmontable et que notre équipe possédait déjà des solutions à tous problèmes évoqués, notamment par la STM. Cette première conférence fut le fruit de plus d’une vingtaine de couvertures médiatiques, dont 2 entrevues télé et 3 entrevues radio, sur des chaînes québécoises prestigieuses.

Le 14 octobre dernier, c’était au tour de la STM de tenir une conférence afin d’annoncer qu’elle léguait officiellement 8 wagons de métro au Projet MR-63, décrit comme un «projet signature». Grâce à cette annonce, celui-ci s’est encore trouvé à être le sujet de plus de 35 articles à travers le Canada, à Taiwan et en Chine. En plus de la visibilité qu’il obtient grâce aux nombreux concours et conférences auxquels il participe, le Projet MR-63 se positionne tranquillement comme une future icône incontournable de Montréal. C’est également l’avis de plusieurs figures québécoises, comme Isabelle Gautrin, conseillère politique de Dominique Anglade; Monique Vallée, membre du comité exécutif du maire Coderre,de Manon Massé, députée de Sainte-Marie Sainte-Jacques; du Conseil régional de l’Environnement et de la CSN. Dernièrement, le Projet a reçu avec fierté le titre de Projet Je Fais Montréal.

En bref, le Projet a fait beaucoup de vagues en atteignant d’importants jalons en un temps record. La prochaine étape consistera à acquérir une visibilité encore plus importante au début de 2017, pour ensuite lancer une campagne de sociofinancement. Cette campagne en ligne nous aidera à toucher un fond nécessaire à couvrir nos premières dépenses, en plus de démontrer notre capacité à rallier l’attention du public vers les causes qui nous sont chères, soit :

  • L’histoire de Montréal et la cohérence avec son futur;
  • Le développement durable;
  • La visibilité pour les artistes émergents;
  • La reconnaissance des produits de fournisseurs locaux;
  • L’entrepreneuriat social.

Laisser un commentaire