À la découverte de notre quartier

Imagine nous. Fraîchement débarqués dans notre nouveau chez-nous, en plein coeur du quartier Griffintown. On regarde partout, on veut tout connaître et apprendre à reconnaître. Hypersensibles aux petits détails, on se dit qu’ici on va être bien.

Ce dimanche on s’est imprégné de l’ambiance. Le quartier est parsemé de chantiers et c’est beau, ça donne le sentiment de faire partie du renouveau. Mieux encore, quand on regarde de plus près, c’est comme si Griffintown était un concentré de tous nos symboles préférés de Montréal. T’as l’usine Five Rose au loin, le canal Lachine au bout de la rue pis, en passant devant le Horse Palace, tu te rappelles qu’il existe encore une écurie en ville. Même l’autoroute peut paraître cool, te rappelant comme c’est facile de quitter l’île pour un grand bol d’air frais.

Il faut le dire, l’architecture à Griffintown est caractéristique d’un quartier en changement. Le neuf côtoie l’ancien, et on y trouve de beaux projets de réhabilitation de friche. On retient l’ancienne usine de charbon, la New City Gas devenu un lieu singulier de la vie nocturne Montréalaise. Et si t’en as le goût, tu peux passer ta soirée dans ces friches, en commençant par prendre une bière dans la caractéristique place des Brasseurs de Montréal . Que de briques rouges qui cachent finalement une mixité programmatique, caractéristique d’un quartier hybride où il fait bon vivre.

Mais l’ambiance, évidemment, c’est pas que ça. Ce qui nous fait nous sentir bien à Griffintown, ce sont tous les petits coins secrets encore inexplorés. En se baladant dans les rues environnant la station Bonaventure, on a déjà repéré, testé et aimé tant de café. Puis tous ces vieux bâtiments doivent renfermer bien des secrets. On s’en reparle très vite.

Car ce dimanche, comme chaque dimanche, on va le passer à vadrouiller chez nous.

Par Marion Boulanger. 

Publications récentes

Laisser un commentaire